logo

Bienvenue sur Manturo

Je propose des consultations au cabinet, j’anime les Ateliers Papillon, j’interviens régulièrement en entreprise, je suis l’auteur de « Cuisiner cru avec le régime Seignalet ».

Jeu et Ven 8.00 - 20.30

06 11 18 56 69

17 rue d’Aumale 75009 Paris

Top
YOGA_YOOME

Ré apprendre à manger grâce au mindfull eating. Par Ananda Ceballos, créatrice de Yoome

En quoi Mindful Eating est un cadeau pour soi, pour ses proches, pour la Terre ?

Mindful Eating nous apprend à être présents à l’acte de manger. En effet, cette qualité de présence est un véritable cadeau pour nous-mêmes d’abord, car elle nous permet de (re)découvrir le vrai goût des aliments, d’arrêter de s’interdire des aliments « tabous » et de cesser de se battre pour maîtriser son poids. Lorsqu’on mange en pleine conscience on apprend à cultiver tout le respect, l’amour et la gratitude dont nous sommes capables envers notre corps, mais aussi envers tous les hommes et les femmes qui ont permis aux aliments de parvenir à notre assiette. Et finalement on devient plus sensible aussi à l’impact que nos choix alimentaires ont sur l’environnement. On se rend compte qu’une plus petite quantité de nourriture peut nous rassasier pleinement. Cela nous amène à devenir des consommateurs responsables, lucides et plus soucieux des enjeux actuels de notre planète.

Où est la joie dans la Mindful Eating ?

Apres l’un de mes ateliers, où l’on mange une petite quantité de nourriture en silence, une personne a partagé son expérience avec le groupe: elle avait senti sa bouche inondée de saveurs et tout son être submergé par la joie. Les larmes aux yeux elle nous a confié: « Comment est-ce possible qu’un si petit objet » -c’était un raisin sec-, « puisse être si totalement satisfaisant ?». Lorsque nous mangeons et vivons en pleine conscience la joie est partout ! Si nous développons la pleine conscience dans notre vie nous nous rendons compte que tout phénomène auquel nous portons vraiment notre attention peut nous aider à cultiver une satisfaction intérieure profonde et durable.

Comment s’y mettre, facilement et concrètement, au quotidien ?

Vous pouvez commencer par faire une pause avant même de commencer à manger pour regarder en profondeur chaque aliment. Vous pouvez aussi essayer de manger comme un connaisseur goûte le vin : inhalant l’odeur et savourant son bouquet. Lorsque vous mangez, ralentissez, prenez le temps de mâcher les aliments, de saliver, de poser vos couverts entre deux bouchées…. Les personnes qui participent à mes ateliers me disent : « je n’avais jamais mangé comme ça ! Je fais en général passer les aliments presque intacts de ma bouche à ma gorge ». Chaque fois que vous vous rendez compte que vous mangez sans savourer les aliments, arrêtez-vous, et rappelez-vous que vous passez à coté d’un plaisir immédiat, d’un bonheur simple qui se trouve là, sous votre nez. Vous pouvez appliquer cette méthode à un de vos repas, ou seulement à quelques bouchées lors d’un de vos repas. Ce sont ces petits changements qui conduisent vers les prises de conscience les plus extraordinaires et qui s’installent de la façon la plus profonde et la plus durable dans notre vie.

Et si on souhaite aller plus loin ?

J’organise pendant toute l’année des programmes pour apprendre à manger en pleine conscience. Chaque séance on apprend à se poser des questions simples : « Ai-je faim ? » « où est-ce que je ressens cette faim ? », « de quoi je suis en manque ? ». Le protocole, mis en place par Dr. Jan Chozen Bays, se déroule sur neuf séances composées d’exercices avec de petites quantités de nourriture, de méditations guidées, de partages bienveillants et d’une pratique corporelle douce. Des fiches pour tenir un journal d’alimentation consciente et des méditations enregistrées sont proposées chaque semaine pour aider les participants à tenir leur engagement avec soi-même pendant toute la durée du cycle.

Un petit mot en plus ? Et un aliment-phare ?

Quand on mange en pleine conscience tous les aliments sont l’occasion de découvrir la joie simple de se nourrir ! Qui ne se souvient pas, après une longue randonnée dans la chaleur de l’été, de la sensation délicieuse de boire… ne serait-ce que de l’eau ? Ce matin, en pelant une poire achetée au marché, j’ai éprouvé de la gratitude. J’ai pris le temps de respirer avec bonheur son parfum sucré avant de goûter à sa chaire fondante. Au-delà du fruit, c’est l’arbre entier que j’ai deviné, avec ses feuilles odorantes, ses profondes racines qui plongent loin dans la terre et dont la sève nourrit les branches, les rayons du soleil et de la lune, la pluie, le vent qui a bercé les feuilles….Et au-delà de l’arbre, j’ai remercié le frère humain qui a pris soin de lui, qui a su faire mûrir ses fruits et qui les a cueillis. Quand on mange en pleine conscience il n’y a pas d’aliment banal. Tout aliment a un goût unique et dense, savoureux comme une goutte d’éternité.

Frederique Cervoni

Praticien de Santé Naturopathe, formée à ISUPNAT, selon l'enseignement d'Alain Rousseaux, je vous propose un programme complet pour retrouver et conserver la santé, à partir de moyens naturels et en accompagnant votre capacité d'auto-guérison.

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.

Partages