logo

Bienvenue sur Manturo

Je propose des consultations au cabinet, j’anime les Ateliers Papillon, j’interviens régulièrement en entreprise, je suis l’auteur de « Cuisiner cru avec le régime Seignalet ».

Jeu et Ven 8.00 - 20.30

06 11 18 56 69

17 rue d’Aumale 75009 Paris

Top

Le grand retour de la cure de raisin, LA détox d’automne

Manaturo / Nutrition  / Le grand retour de la cure de raisin, LA détox d’automne
Red Wine Grapes 
 cure de raisin rouge

Le grand retour de la cure de raisin, LA détox d’automne

La fin de l’été marque, certes, la rentrée des classes (ou du bureau), mais c’est aussi le moment de le traditionnelle cure de raisin, ou cure uvale  (du latin Uva, le raisin) .

Classique de cette période, la monodiète à base de raisin a tout bon.

Elle permet d’abord un nettoyage en profondeur de l’organisme : n’ayant qu’une seule catégorie d’aliments à digérer, le système digestif est mis au repos, ce qui lui permet à la fois de se régénérer et de se libérer des toxines accumulées pendant l’été (vous vous rappelez les apéros rosé en terrasse ?).

Les cellules se réparent, le système immunitaire se renforce, on aborde ainsi les premiers frimas avec un organisme fortifié, prêt à lutter vaillament conter les diverses agressions de la rentrée.

Le corps s’allège et la peau est plus lumineuse, on se sent en pleine forme (même si on ressent parfois une fatigue les premiers jours, quand les toxines commencent à s’évacuer). La vitalité et la bonne humeur ressenties à la sortie de la cure vous accompagneront pendant de longues semaines !

 

Concrètement, comment ça se passe, une cure de raisin ? 

Pour ne pas trop ressentir les effets de la détox, allégez vos repas les 2 jours qui précédent la cure : supprimez les produits raffinés, le thé, café, alcool, chocolat et les protéines animales.

Choisissez du raisin de qualité biologique pour ne pas vous intoxiquer : pour mémoire, la vigne est le fruit le plus traité. Noir ou blanc, peu importe, vous pouvez les varier pour ne pas vous lasser et bénéficier des qualités des uns et des autres.

Commencez votre journée par une infusion ou un jus de citron chaud, puis enchainez sur un petit bol de raisin que vous prendrez la peine de bien mâcher, sans oublier d’avaler la peau et les pépins, pour ne pas vous priver notamment des fibres contenues dans la peau.

Afin de ne pas épuiser votre organisme en l’obligeant à digérer en permanence, conservez un rythme de 3 à 5 repas par jour, soit toutes les 3 à 4 heures, au cours desquels vous consommez une portion de raisin. Au bout d’une journée, vous en aurez consommé entre 1 et 2 kg, selon votre faim.

N’oubliez pas de boire entre les repas une eau pure et/ou des tisanes dépuratives qui accompagneront le processus de détoxification.

A la fin de votre cure, reprenez l’alimentation progressivement, comme avant de l’entamer. La préparation et la reprise seront d’autant plus longues que votre cure aura duré, pouvant aller jusqu’à une semaine chacune.

 

Combien de temps doit durer ma cure uvale ? 

A vous de le déterminer ! Si c’est votre première monodiète, vous craquerez sans doute au bout de 3 jours (sachant qu’une journée permet déjà de commencer à ressentir les bénéfices, même si c’est un peu juste). Certaines personnes aguerries continuent la cure pendant 3 semaines.

Si l’idée d’une monodiète vous effraie, vous pouvez également ne remplacer qu’un seul de vos repas pendant 1 ou 2 semaines.

 

Y-a-t’il des contre-indications à la cure de raisin ?

En raison de sa forte teneur en sucre, elle est déconseillée aux diabétiques.

Comme pour toutes les monodiètes, si votre vitalité est très faible, elle risque de vous fatiguer, demandez dans ce cas conseil à votre naturopathe. De même si vous êtes enceinte ou allaitante ou que vous souffrez de troubles du comportement alimentaire, la monodiète n’est pas pour vous.

Enfin, comme lors de périodes de monodiète ou de jeûne, certains symptômes désagréables mais bénins peuvent apparaitre au début : maux de tête, nausée, boutons, poussée de fièvre, fatigue, constipation. Ces manifestations sont normales, c’est le signe que les toxines quittent votre organisme. Elles ne doivent cependant pas être invalidantes ni durer : votre corps n’accepte plus la cure, il faut donc la stopper.

 

 

 

 

Frederique Cervoni

Praticien de Santé Naturopathe, formée à ISUPNAT, selon l'enseignement d'Alain Rousseaux, je vous propose un programme complet pour retrouver et conserver la santé, à partir de moyens naturels et en accompagnant votre capacité d'auto-guérison.

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.

Partages